Apiculture

Apiculteur depuis 2018, après m'être formé au BPREA d'Auterive et avoir été saisonnier chez d'autres apiculteurs, j'ai lancé ma propre activité en 2021.

Je pratique une apiculture douce qui consiste à déranger les abeilles le moins possible tout en accordant une attention toute particulière à chacune de mes colonies.

Ma façon d'élever les abeilles

J'ai actuellement deux ruchers en sédentaire, c'est-à-dire que je produis uniquement du local, je ne transhume pas mes ruches.

Mon premier rucher est à Cornebarrieu, c'est là que tout à commencé, les abeilles se régalent sur tout le miel des bois, acacia, ronces, toutes fleurs...

Mon deuxième rucher est à la nouvelle ferme et vont chercher principalement le miel des cultures aux alentours et parfois sur le chêne et les ronces.

Le cycle de l'apiculture

Au mois de février-mars, je réalise mes visites de printemps pour accompagner progressivement les abeilles à leur sortie d'hivernage.

Entre le mois d'avril et de mai, c'est la période de reproduction pour les abeilles, alors je pratique la multiplication d'essaims pour renouveler mon cheptel des potentielles ruches qui n'ont pas réussi à passer l'hiver.

Au moi de juin, je termine les multiplications et je prépare mes ruches pour les dernières récoltes.

Au moi de juillet je laisse mes abeilles butiner sur le tournesol tranquillement, en attendant je peux commencer la préparation et la transformation des autres produits.

Au mois d'août je réalise les soins pour les abeilles juste après la dernière récolte.

Ensuite, je les prépare doucement à l'hivernage en réadaptant leur espace de vie à la diminution naturelle de la quantité d'abeille dans la ruche, et je les protège contre le frelon asiatique et les souris.

Zones de butinage

Production de miel

On dit du miel qu’il est un aliment béni des dieux. Il est connu depuis la plus haute antiquité. En plus de ses apports nutritionnels riches en oligo-éléments, et en sucres simples facilement assimilés par le corps, le miel est aussi convoité pour ses bienfaits sur la santé humaine. Chaque variété de miel possède des propriétés particulières. Ces caractéristiques sont déterminées par le nectar de fleur à partir duquel il a été élaboré.

Il y a généralement deux ou trois récoltes à l'année.

  • Le miel de printemps ou de colza (mai)

  • Le miel des bois ou d'acacia (juin)

  • Le miel de tournesol ou le miel d'été (août)

J'utilise une méthode douce pour récolter le miel sans stresser les abeilles, c'est la méthode du chasse-abeille.

Le miel n'est pas réchauffé, parfois il arrive de devoir le réchauffer doucement en le maintenant en-dessous de 40°C (température à partir du quel le miel commence à se dégrader) mais cela n'arrive que très rarement, si c'est le cas, je le précise.

Le miel est mis en pot tel qu'il est sorti de la ruche dans les jours qui viennent.

Production de pollen

(Production pas encore opérationnelle faute d'investissement).

clear glass jar with brown liquid
clear glass jar with brown liquid
yellow sunflower beside clear glass jar
yellow sunflower beside clear glass jar
person holding clear glass tube
person holding clear glass tube
Travail de la propolis

Une fois la propolis récoltée, généralement dans le mois d'août, je commence la préparation des teintures de propolis en la laissant macérer dans de l'alcool.

Travail de la cire

A chaque récolte de miel, je récupère la cire d'opercules des cadres pour la fondre par la suite.

Il existe deux grandes qualités pour la cire d'abeille, la cire d'opercules (provient des cadres de miel, sans couvain) et la cire tout venant (provient des cadres de corps).

La cire d'opercule est réputée pour être la cire de la meilleure qualité qui existe car elle a été produite dans l'année même et qu'elle n'a jamais été en contact avec des agents salissants du corps de ruche tel que le couvain.

De cette cire fondue, j'en prépare des bougies, des films alimentaires naturels, et d'autres expériences.

filled white mug
filled white mug

Nos produits de la ruche